Menu

Cours du jour

  • BOAM 1060 ( +6.00 % )
  • BOAN 2800 ( -6.35 % )
  • BNBC 890 ( +1.14 % )
  • BOABF 3505 ( -2.64 % )
  • BOAC 2600 ( -1.89 % )
  • BOAS 1600 ( 0.00 %)
  • CIEC 1200 ( -0.41 % )
  • FTSC 1000 ( 0.00 %)
  • SDCC 2800 ( 0.00 %)
  • SDSC 1390 ( 0.00 %)
  • SGBC 7700 ( -0.77 % )
  • SHEC 750 ( 0.00 %)
  • SIVC 300 ( +3.45 % )
  • SMBC 3195 ( 0.00 %)
  • SNTS 14980 ( 0.00 %)
  • SPHC 995 ( -0.50 % )
  • STAC 180 ( 0.00 %)
  • STBC 800 ( 0.00 %)
  • SVOC 2395 ( 0.00 %)
  • ETIT 15 ( 0.00 %)
  • NTLC 445 ( -1.11 % )
  • PALC 900 ( +1.12 % )
  • ABJC 1165 ( +0.43 % )
  • BICC 5500 ( -1.79 % )
  • BOAB 3500 ( -2.23 % )
  • CABC 685 ( +6.20 % )
  • CBIBF 7900 ( 0.00 %)
  • CFAC 430 ( +7.50 % )
  • ECOC 2900 ( 0.00 %)
  • NEIC 160 ( +6.67 % )
  • NSBC 3400 ( -0.87 % )
  • ONTBF 2825 ( -2.59 % )
  • ORGT 3965 ( -0.25 % )
  • PRSC 2330 ( +7.13 % )
  • SAFC 385 ( -7.23 % )
  • SCRC 600 ( +1.69 % )
  • SEMC 140 ( 0.00 %)
  • SIBC 2595 ( -3.35 % )
  • SICC 2900 ( 0.00 %)
  • SLBC 44890 ( +7.50 % )
  • SOGC 1880 ( -0.27 % )
  • TTLC 1250 ( -2.34 % )
  • TTLS 1300 ( +0.39 % )
  • TTRC 490 ( 0.00 %)
  • UNLC 3500 ( 0.00 %)
  • UNXC 1450 ( -3.01 % )

Accueil

BIENVENUE SUR SGI-TOGO

Créée le 4 décembre 1996, la Société de Gestion et d’Intermédiation du Togo (SGI-TOGO) a démarré ses activités en 1998. C’est une société anonyme au capital social de 1 680 000 000 (un milliard six cent quatre-vingt millions) F CFA agréée par le Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA) sous le N° 0143 le 15 décembre 1997. Membre de la Bourse Régionale des Valeurs Mobilières (BRVM), la SGI-TOGO est une société de bourse de place dont l’actionnariat est composé de banques, de compagnies d’assurances et de réassurances, d’établissements financiers ainsi que de divers opérateurs économiques privés du Togo.


MISSION

La SGI-TOGO a pour mission l’intermédiation entre les capacités de financement et les besoins en financement en vue du développement économique et l’accroissement de la richesse des actionnaires des entreprises, celle des investisseurs particuliers et institutionnels ainsi que toutes les autres parties prenantes.