Menu

Cours du jour

  • BOAM 1940.000 ( -2.76 % )
  • BOAN 3400.000 ( -2.86 % )
  • BNBC 1390.000 ( -7.33 % )
  • BOABF 3700.000 ( +2.64 % )
  • BOAC 2690.000 ( +3.07 % )
  • BOAS 1670.000 ( -1.18 % )
  • CIEC 1220.000 ( -5.43 % )
  • FTSC 1155.000 ( +5.00 % )
  • SDCC 3000.000 ( 0.00 %)
  • SDSC 1500.000 ( 0.00 %)
  • SGBC 8695.000 ( +0.46 % )
  • SHEC 790.000 ( -1.25 % )
  • SIVC 315.000 ( +1.61 % )
  • SMBC 3750.000 ( -5.06 % )
  • SNTS 15200.000 ( -0.62 % )
  • SPHC 1460.000 ( -7.30 % )
  • STAC 175.000 ( -5.41 % )
  • STBC 925.000 ( +1.65 % )
  • SVOC 2395.000 ( 0.00 %)
  • ETIT 16.000 ( +6.67 % )
  • NTLC 625.000 ( 0.00 %)
  • PALC 930.000 ( 0.00 %)
  • ABJC 1150.000 ( 0.00 %)
  • BICC 4565.000 ( +7.41 % )
  • BOAB 3565.000 ( +0.42 % )
  • CABC 950.000 ( +5.56 % )
  • CBIBF 7400.000 ( 0.00 %)
  • CFAC 445.000 ( +7.23 % )
  • ECOC 2745.000 ( -1.44 % )
  • NEIC 255.000 ( +2.00 % )
  • NSBC 3180.000 ( 0.00 %)
  • ONTBF 3500.000 ( -0.71 % )
  • ORGT 3990.000 ( 0.00 %)
  • PRSC 120000.000 ( 0.00 %)
  • SAFC 460.000 ( -6.12 % )
  • SCRC 650.000 ( 0.00 %)
  • SEMC 170.000 ( 0.00 %)
  • SIBC 2400.000 ( +2.35 % )
  • SICC 3200.000 ( -1.54 % )
  • SLBC 38000.000 ( -5.00 % )
  • SOGC 1600.000 ( -2.14 % )
  • TTLC 1325.000 ( +0.38 % )
  • TTLS 1365.000 ( 0.00 %)
  • TTRC 490.000 ( 0.00 %)
  • UNLC 3500.000 ( -7.41 % )
  • UNXC 1800.000 ( 0.00 %)

Capacité de placement de titres

En qualité d’établissement placeur lors des opérations d’appel public à l’épargne ou d’opérations de gré à gré, la SGI-TOGO a été membre de tous les syndicats de placement et a effectué de 1998 à 2008 des souscriptions qui s’élèvent à plus de 100 milliards de F CFA.

Il faut noter que les emprunts dont la SGI-TOGO est l’arrangeur et le chef de file du placement ont été à chaque fois sur souscrits. Ainsi, au titre des années 2002 et 2003, les intentions totales de souscription recueillies pour l’emprunt CEB première tranche étaient de 20 milliards de F CFA pour une émission de 16 milliards de F CFA, soit un taux de souscription de 125%.

Pour ce qui est de la deuxième tranche de l’emprunt CEB, les intentions de souscription enregistrées se chiffraient à 20,123 milliards de F CFA pour un montant de 9 milliards de F CFA émis, soit un taux de souscription de 223%.
S’agissant de l’emprunt TOGO TELECOM, les intentions de souscription recueillies étaient de 10,8 milliards de F CFA pour un montant de 5 milliards de FCFA émis soit un taux de souscription de 216%.

Pour le cas de l’ETAT du TOGO, les souscriptions enregistrées se chiffraient à 41 milliards contre 30 souhaités soit un taux de souscription de 136 %.
Au passage, n’oublions pas de mentionner que l’emprunt obligataire SIFCA a été un franc succès et jusqu’à nos jours, les remboursements sont honorés et sans entraves.